mardi 16 août 2016

Sujet du Merc. 17/08 : Le théatre peut-il sauver le monde ?



                      Le théâtre peut-il sauver le monde ?
 
Quelques pistes de réflexions

Une définition du théâtre tout d'abord
L'avant-propos du livre « Le théâtre » de Martine David (Collection Sujets) le définit ainsi :
le théâtre est un art multiforme. Art du verbe et du geste, du temps et de l'espace, du sacré et du profane, du masque et du dévoilement, il appartient à la littérature par ses œuvres dramatiques, au spectacle par ses techniques du jeu et de la scène, à l'histoire par ses rites et ses traditions.

La question posée est « le théâtre peut-il sauver le monde ? »
Si le monde doit être sauvé, il faut déterminer ce qui le menace.

Les dangers sont structurels
De nombreux éléments (la famille, l'éducation, la religion…) peuvent détourner ou distraire les hommes de leur vie.
L'art du théâtre pourrait alors représenter leur salut, car il fait interroger et réagir.
Le théâtre est un dialogue entre les acteurs sur scène mais aussi entre les acteurs et le public. Il est impossible d'assister au théâtre de manière passive.

Les dangers sont conjoncturels
Des civilisations meurent, des espèces animales disparaissent. L'art du théâtre, ici, semble être impuissant.
Pour lutter contre la fin des civilisations, on peut citer les tragédies d'Eschyle. Il y avait des séries de pièces comme l'Orestie constituée de trois tragédies différentes suivies d'une petite comédie qui a été perdue) Dans l'Orestie, Eschyle commence par Agamemnon, la seconde Les choéphores met en scène la vengeance d'Oreste, fisl d'Agamemnon et les Euménides relatent les progrès de l'égalité dans le monde grec.  Eschyle finalement accompagne activement le passage de la Grèce archaïque à la Grèce classique et le théâtre en ce sens à une fonction salvatrice car il s'agit de faire la promotion de principes démocratiques qui font le salut du peuple athénien.

Si le théâtre devait sauver le monde absolument sans se soucier de tout autre chose, ce serait sa perte et il n'est pas sûr de plus qu'il puisse de façon décisive contribuer au salut du monde . "L'enfer est pavé de bonnes intentions". Par contre, si nous voulons sauver le théâtre -chose plus aisée sans doute- , il faut savoir ne pas l'enfermer dans la mission certes noble et grandiose mais plus éthique, politique et religieuse qu'artistique qui consisterait à sauver le monde, sans pour autant fermer la porte à un théâtre engagé et indépendant. Il peut donc apporter sa contribution au salut du monde à condition que ce ne soit pas une impérieuse obligation qui lui serait faite de s'y consacrer.

Citations pour d'autres pistes de réflexion
Epictète
(50 à 125/130 de notre ère), ce philosophe stoïcien écrivait dans le Manuel, XVII :
" Souviens-toi que tu es acteur d'un drame que l'auteur veut tel : court, s'il le veut court; long s'il le veut long ; si c'est un rôle de mendiant qu'il veut pour toi, même celui-là joue-le avec talent ; de même si c'est un rôle de boiteux, de magistrat, de simple particulier. Car ton affaire, c'est de jouer correctement le personnage qui t'a été confié ; quant à le choisir, c'est celle d'un autre."

William Shakespeare
Le monde entier est un théâtre. Et tous, hommes et femmes, n'en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.  Citation tirée de l'oeuvre : Comme il vous plaira.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

1 - Tout commentaire anonyme (sans mail valide) sera refusé.
2 - Avant éventuelle publication votre message devra être validé par un modérateur.

Sujet du Merc. 26 Juin 2024 : Critique de l’apolitisme ?

                                        Critique de l’apolitisme ? "Une opinion commune traite ces dernières années comme des années ...