dimanche 18 juillet 2021

Sujet du Merc.21 Juil. 2021 : La science est-elle la panacée qui va sauver le monde ?

 

La science est-elle la panacée qui va sauver le monde ?

 

Tout d'abord définissons le domaine de validité du « monde » pour cette problématique : il s'agit du monde des Hommes, l'environnement, les interactions et les questions.

 

Une panacée c'est un remède universel qui soigne tous les problèmes.

 

La science c'est l'ensemble des travaux et des résultats des sciences. C'est la connaissance exacte, universelle et vérifiable exprimée par des lois.

 

La science repose sur des principes rationnels immuables. Elle seule peut appliquer au monde la connaissance du réel et la rigueur mathématique qui sauve de l'absurdité de sens. Elle n'avance jamais rien qui ne puisse être prouvé.

Or, la vocation de la science n'est pourtant pas de donner une représentation ultime du monde et qui nous sauverait. Elle permet à l'Homme de comprendre un peu mieux le fonctionnement du monde mais elle ne répond pas à ses questions existentielles.

La réalité ne se réduit pas à des phénomènes physiques et biologiques.

Ici donc, se pose un problème conceptuel : la science est-elle la seule à fournir une représentation du monde qui serait la panacée qui le sauverait ?

 

Dans un premier temps nous verrons que seule la science atteint à la panacée qui sauve le monde car elle est objective.

Puis dans un deuxième temps nous montrerons que la philosophie, la connaissance peuvent sauver le monde.

 

La science sauverait-elle le monde ? :

 

1- La raison scientifique est universelle et immuable. La constitution d'une mathématique rationnelle dont l'origine remonte aux grecs a établi une représentation du monde que personne ne peut nier.

A partir de Leibniz notamment, les penseurs vont définir la raison comme un système de règles formelles dont on use avant même d'en avoir conscience.

Les nécessités exemplaires de la science montrent que les lois de la raison sont invariables et se situent bien au-delà de l'aspect subjectif de la pensée individuelle.

 

2- La connaissance est le dernier lieu de sens. Berthelot, chimiste et homme politique du XIXème siècle, affirmait que le monde est aujourd'hui sans mystère. En effet, les progrès dans la connaissance, les méthodes rigoureuses que la science développe et son objectivité permettent à l'Homme de résoudre d'une façon rationnelle certains problèmes qu'il se pose.

Ainsi, la connaissance est le dernier lieu de sens. Elle est une sauvegarde contre les instincts, les opinions, le fanatisme et l'intolérance. Elle permet à l'homme d'accroître sa liberté et de prétendre au bonheur.

 

La science n'est pas une panacée :

 

1- Or, il faut tenir compte des limites de la science.

Weber affirmait que la science n'a pas pour vocation de donner une représentation totale du monde.

EX : La médecine qui a le devoir de sauvegarder la vie et de diminuer la souffrance mais qui ne répond pas à la question de savoir si la vie mérite d'être vécue et dans quelles conditions.

 

2- Il existe une panacée qui sauve le monde et qui n'est pas scientifique.

 

En effet, il est impossible d'étudier l'Homme comme on étudie la matière et le vivant. Pourtant la philosophie et les sciences humaines sont parvenues à fournir des représentations du monde sur des manières de penser et d'agir.

Mais les représentations du monde sur le bien et le mal sont hors de portée des sciences « exactes ».

 

 

En conclusion, La science fournit aux Hommes des certitudes démontrées sur la représentation du monde constituant une panacée qui sauve de l'absurdité de sens. En dehors d'elle, ce qu'on appelle « panacée » renvoie à de simples convictions.

C'est par la rationalité et une éthique de la connaissance que l'Homme peut espérer donner du sens au monde.

 

Mais, le scientifique ne doit être ni un prophète, ni un démagogue. La véritable vocation de la science n'est pas d'indiquer à l'Homme ce qu'il doit faire, mais plutôt d'éclairer sa réflexion.

Certaines sciences (humaines et sociales) peuvent en effet répondre à des questions que se posent les Hommes. Mais les sciences dites « exactes »(mathématiques, physique, chimie,...) ne s'occupent que des faits et des lois et ne tiennent pas compte de l'aspect humain.

La science, dans son ensemble ne peut donc pas être une panacée qui peut répondre à toutes les problématiques humaines......

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

1 - Tout commentaire anonyme (sans mail valide) sera refusé.
2 - Avant éventuelle publication votre message devra être validé par un modérateur.

Sujet du Merc. 04 Aout 2021 : Le complotisme : mythe ou réalité ?

  Le complotisme : mythe ou réalité ? Je complote Tu complotes          Il complote    Nous complotons : Le complotisme mythe ou réalit...