mardi 19 novembre 2013

Sujet du Mercredi 20/11/2013 : « On ne meurt que lorsque la vie devient inutile au triomphe d’une cause » .

« On ne meurt que lorsque la vie devient inutile au triomphe d’une cause » .

Phrase citée dans le dictionnaire de la Commune de Bernard Noël : "On ne meurt que quand il n'y a plus d'espoir, et quand la vie devient inutile au triomphe d'une cause" C Bouis Le cri du peuple La Commune de Paris, mouvement insurrectionnelle, révolutionnaire d'un peuple excédé qui apprend à structurer et organiser sa révolte...

« Contexte 1- défaite face à la Prusse, le 2 sept 1870,
2- Napoléon III capitule,
3- l'Empire s'effondre,
 4- la France un pays déboussolé.
 Les députés de gauche se réunissent pour savoir quels institutions, quel régime ils vont donner à la France mais surtout s'il faut continuer ou non la guerre à la Prusse.
Débat de ce début de III ème République...Depuis la chute de l'Empire, la population parisienne s'était rangée derrière la gauche. Des signaux apparaissaient en vue du siège de la capitale par l'armée prussienne et le début d'un affrontement entre une partie du peuple parisien et le gouvernement provisoire. Thiers décida alors de rapatrier le gouvernement provisoire à Paris. L'Assemblée décida d'aller à Versailles. Parallèlement à cela, les négociations du traité de Francfort établissant la paix étaient difficiles et les exigences de Bismarck conséquentes (cession de l'Alsace/Moselle, indemnités de guerre, entretien des troupes d'occupation). Et le 10 mai 1871, J. Favre accepta de signer l'armistice dans la précipitation.

A partir de ce moment-là, la révolution parisienne était inévitable. Le 29 mars, les membres de l'Assemblée municipale proclament le Manifeste de la Commune de Paris dans lequel ils affirment que la ville est seule maîtresse de sa destinée » On peut songer à ces Femmes, ces Hommes qui ont su entendre une nécessité, dénoncer une profonde réalité, s'organiser, se révolter lors des Communes de Paris, mais aussi de Lyon et Marseille.

En 2013, notre peuple d'individualités renforcées narcissiquement mais au final isolées, est divisé, cloisonné. Cela assure aux tyrans de l'ordre économique une partie du socle de leurs pouvoirs. Communautarismes exacerbés. Des générations éloignées les unes des autres, plus de place pour la transmission, l'écoute réciproque, « fabuleux » moyens utilisés médiatiquement afin de couper les êtres humains de leurs témoignages, de leur Histoire... Générations majoritairement récupérées, leurs goûts techniquement manipulés par le neuromarketing, qui va super...marcher... Ce que beaucoup croient être des choix, consommateurs ou votants, sont-ils vraiment des choix ? Slogans d'une "révolution 1968" devenus arguments de la Kom ou de la publicité... Les réels penseurs révolutionnaires sont écartés, voir rangés dans le placard d'une non édition. Ils sont sacrifiés au pilon de grandes manœuvres perverses. Des ordonnateurs cachent plus ou moins leurs « jeux » , leurs sourires pinces à linges, leurs allures + ou - branchées, n'ont que faire de la gestion de la cité.
 Les agents du « détersif » influents dans les médias, mainstream en tête, made in Bilderberg, Goldman Sachs & Co sont des militants enragés à la faveur d'un capitalisme dur. Leurs agents entretiennent les fondements d'une « servitude volontaire ». Sacro-saintes médiatisations qui occupent l'espace public avec ses débats pipés d'avance, ses "panseurs de service", ses "rebelles" de façade. Ces cuistres à paillettes bossent afin d'aveugler, militent à la faveur d'un monde surfait, imposent une réalité réduite, loin des préoccupations réelles, loin des valeurs humaines solidaires.
Cela fut pourtant dénoncé, analysé entre autre par K.Marx - présent et impressionné par les réalités organisées et vivantes des Révolutionnaires de la Commune – G Hegel, G Orwell, W Benjamin, G Debord, R Vaneigem et tant d'autres... Sous fond de « théories » dans l'air du temps, comme le bouddhisme...dans une période de fascination, certains jouent faussement un jeu distancié. Cela, alors que le bouddhiste n'a jamais démontré une capacité pertinente dans l'organisation d'une société. Si ce n'est sous une forme archaïque et féodale.
 Ces soit distantes "philosophies", sont en vérité de nouvelles religions bobo, de plus en plus prosélytes. Reproductions de schémas bien connus, schémas pyramidaux, hiérarchie où forme divine même informe seraient sensées -tirer vers le haut-. En effet, ces "nouvelles" religions n'ont pas peur de frayer dangereusement avec les détenteurs les plus aisés à la tête du capitalisme. Pas plus qu'elles ne sont pas à un paradoxe prés. "l'argent est une illusion" sauf pour l'entrée payante de certains temples bouddhistes luxueux. Seuls lieux religieux payant au prix d'une place de cinéma. (Cherchons l'erreur ou le signifiant d'une proposition sublimée afin de faire son propre cinéma...).
Résultat une grande partie du milieu dit "artistique «connu ou non, de nantis, ne jouent plus un rôle même bourgeois afin de motiver, nourrir un désir, un semblant de sens critique et de révolte. Résultat une part inquiétante du Peuple se dirige vers des choix de + en + passionnels, de + en + irraisonnés. Choix dépourvus de nourritures critiques argumentées à la faveur d'un espace publique, puisque la religion cathodique, numérique, impose son insu portable discours lénifiant. D'autres parties du peuple le ressentent et s'en inquiètent...
On retrouve une situation comparable à celle de tout mouvement historique tumultueux. Cette réalité gronde aujourd'hui comme elle menaçait avant 1939-1945 entre autre... Il arrive que l'on reproche à la pensée critique et polémique de ne pas apporter de solutions. Les solutions concernent le courage et la lucidité de chacune et chacun.
Cela nous concerne toutes et tous, quelles que soient notre condition, que notre conscience ait un minimum de -classe-... Quand est-il du courage que demande l'engagement de nos contemporains ? A la faveur du triomphe d'une cause profonde et non récupérée ? "Le verbe résister doit toujours se conjuguer au présent" Lucie Aubrac

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

1 - Tout commentaire anonyme (sans mail valide) sera refusé.
2 - Avant éventuelle publication votre message devra être validé par un modérateur.

Sujet du Merc. 11 Aout 2021 : FETICHE, OU ES-TU ?

                                           FETICHE, OU ES-TU ?   Le fétichisme est ce report de l'affectivité sur un objet symboliqu...