vendredi 7 novembre 2014

Sujet du Merc. 12/11 : A qui appartient l'écologie ?



               A qui appartient l'écologie ?

Quelle doit-être la place de l'écologie dans la société ?

« Aujourd’hui la seule condition de survie réside dans l’établissement d’un rapport plus humble avec la planète. »  Alain Gras (Science et Vie, 2008)

Le terme « écologie » vient du grec oikos (« maison », « habitat ») et logos (« science », « connaissance ») : c'est la science de la maison, de l'habitat.

Depuis quelques années seulement, l'écologie connaît un succès grandissant dans le quotidien des humains.
Plusieurs congrès sur l'environnement sont organisés, et même des partis politiques en font leur principal fer de lance. Récemment les projets de la construction du barrage de Sivens ou de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont subi des mouvements contestataires importants et ont fait la Une des médias. Pourtant l'écologie existe depuis bien longtemps. C'est une notion définie par Ernest Haeckel en 1866. Mais même Aristote s'y intéressait en son temps. Son élève Théophraste décrivait déjà les interactions entre les animaux et leur environnement au IVème siècle avant J.-C..

L'écologie est donc une science, celle de l'habitat, des interactions qui s'y passent et donc des "conditions d'existence" d'après Haeckel. Cela signifie que l'écologie fait partie intégrante de la Vie et lui est en aucun cas dissociable. Au vu de la nécessité d'être en vie (rien que pour écrire ou lire ces quelques lignes, par exemple), on peut dire que l'écologie est importante.
En la définissant ainsi on se rend vite compte qu'il ne s'agit en aucun cas de quelque chose de négligeable...à moins de renoncer à l'étude des conditions et modalités d'existence de la vie. Nous sommes d'accord, ce serait sacrément dommage et potentiellement handicapant.
C'est sûrement pour cela que l'humain lui accorde de l'importance maintenant que le réchauffement climatique se fait sentir. Que ce soit par diverses formes de manifestations ou de simples pétitions, le peuple se sent concerné par cette cause. Les plus hautes sphères dirigeantes aussi, de façon très administrative avec la présence d'un ministère de l'environnement ou très engagée avec le parti d'Europe Ecologie Les Verts. Cette science possède donc un ministère de façon aussi légitime qu'existe le ministère de la santé.

            Par contre, un parti...?
Etrangement, personne n'a créé le parti de la médecine ou de l'astrophysique. Pourquoi donc ? La politique consiste à se soucier de la vie en société. Pour cela il faut faire un choix de système : en politique il n'y a que des choix, il n'y a pas de vérité. Avec la fréquence du mot vérité dans les discours de nos politiciens actuels, on est en droit de se demander s'ils ont vraiment compris leur rôle.
Pour revenir à la définition de l'écologie, voter EELV signifirait choisir de faire de l'écologie ? Comme si l'on pourrait choisir de se soigner si l'on votait pour le parti de la médecine. Cela discrédite grandement cette science qui est alors insérée dans un système de choix.
L'écologie dépasse la sphère politique.

            S'il s'agit d'une science, elle est donc faite pour des scientifiques, non ?
Les enseignements portant sur l'écologie ne consiste pas à trier les déchets. Certains actes considérés écologiques dans la société sont simplement sanitaires, comme le traitement de l'eau par exemple. Il y a une distorsion entre la réalité scientifique de l'écologie et ce que la société, que ce soit par la politique, la publicité ou les médias, en fait.
            Que fait l'écologie au milieu du peuple non scientifique alors ? Par quel sentiment, un individu lambda voudrait faire de l'écologie ? Quel est l'effet de cette vulgarisation erronée ?
On ne s'improvise pas médecin. Ou même thérapeute. Il faut une formation sérieuse. Et pourtant, beaucoup de personnes se soucient de l'écologie, de la santé de notre planète et des êtres vivants qui la peuplent. Alors pourquoi ? Pourquoi une science qui nécessite des études précises attire autant de gens. Y aurait-il quelque chose d'intrinsèque à l'homme pour qu'il veuille s'occuper de la planète et la conserver ? Ou, au contraire, les gros industriels ne s'en souciant pas nous montreraient-ils qu'il s'agit d'une préoccupation non universelle ?

Une chose est sûre, si l'écologie a aujourd'hui une réelle place dans la société, cette place n'est ni précise, ni efficace et surtout loin d'être à la hauteur de la discipline.

Pistes de réflexion :

Le salon de l'écologie les 5, 6 et 7 novembre 2014 à Montpellier : www.salon-ecologie.com
Venez nombreux, il y aura du monde !

Sur YouTube : Doxa #17 - L'alimentation et l'écologie par Dany Caligula
Même si le sujet de ce philopiste ne concerne pas, du moins directement, l'alimentation.


CONTACT et Liste de diffusion : cafe-philo  <@> cafes-philo.com      ( enlever les "<>"  !!!)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

1 - Tout commentaire anonyme (sans mail valide) sera refusé.
2 - Avant éventuelle publication votre message devra être validé par un modérateur.

Sujet du Merc. 22 Mai 2024 : Le déclin de l’esprit sportif.

  Le déclin de l’esprit sportif.    Faire du sport c’est activer ses muscles dans un but de loisir, de passer du « bon temps » et désormais...