dimanche 13 mai 2018

Sujet du Merc. 16/05 : Guerre économique, où sont les cadavres ?


Guerre économique, où sont les cadavres ?

Si les mots ont encore un sens la guerre désigne un conflit armé entre deux nations. Donc une violence ultime décidée par le pouvoir avec une issue qui pourra systématiquement ce mesuré sur toujours les mêmes critères.

A savoir une durée du conflit, un nombre de victimes, et une fin avec une période de paix retrouvé. Ainsi la guerre apparait comme la forme et le moment de rapport de forces de violences extrêmes imposé par le pouvoir.

 L’histoire de l’humanité depuis 10 000 ans n’apporte aucune ambiguïté à cette définition.
 Il est utile de rappeler que l’économie, repose sur les  échanges et ces échanges sur la confiance.

Donc mon propos est de dire que la guerre économique est d’abord un abus de langage qui repose sur un préjugé.

Mais il y a encore plus grave que cette démonstration, puisque dans la pensée contemporaine le jugement de valeur négatif que l’on appelle «  guerre économique » pourra prendre deux sens complètement opposés.

Le premier consiste à critiqué le libre-échange dans sa concurrence libre et non faussé, car celle-ci entrainerai une situation ou les entreprises dans leur conquête de marché ou dans leur production à moindre coût, exerceraient une concurrence déloyale, introduisant un moins disant sociale (la Chine ou le Bangladesh).

Et deuxièmement l’autre sens de la « guerre économique » celui que l’on entend dans tous les médias en France et aux USA depuis trois mois, dans la critique de Donald Trump que l’on accuse de déclencher une guerre économique, qui là est complètement inversé.

En fait ce sont les mêmes arguments  mais à l’envers. Car quand il menace de durcir les règles économiques dans les échanges entre la Chine et les Etats Unis, on lui reproche bien d’utiliser les outils de protectionnisme du pouvoir, à savoir introduire de nouvelles taxes à l’importation.

Donc dans le premier cas on dénonce l’univers impitoyable du capitalisme sauvage et dans le deuxième cas on applaudit les vertus du libre-échange. 

La contradiction est parfaite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

1 - Tout commentaire anonyme (sans mail valide) sera refusé.
2 - Avant éventuelle publication votre message devra être validé par un modérateur.

Sujet du Merc. 18/07/2018 : Quel besoin avons-nous de chercher la vérité ? (Bac 2018)

     Quel besoin avons-nous de chercher la vérité ? (Bac 2018) On aurait presque envie de considérer la question comme une invitation...