dimanche 18 août 2019

Sujet du Merc. 21/08/2019 : Êtes-vous assez rentable ?


Êtes-vous assez rentable ?

Nous vivons aujourd’hui dans un système économique et politique pétri depuis presque deux siècles par la révolution capitaliste libérale basée sur le primat du marché où l’objectif pour toute entreprise est de maximiser son profit. Dans ce paradigme, c’est la loi de l’offre et de la demande qui prédomine au-delà de toutes autres considérations (éthiques, sociales, sociétales, environnementales, etc).    

La crise du capital s’aggravant et la concurrence se durcissant, être rentable ne suffit plus, il faut être le plus rentable possible. La délocalisation du site d’Amiens de Whirlpool en est un parfait exemple : le site est rentable et n’a pas de problème de carnet de commandes, mais le délocaliser à l’étranger serait encore plus rentable pour Whirlpool.     

Heureusement, nous dit-on, il reste pour chacun de nous une marge de manœuvre pour optimiser notre rentabilité : la flexibilité. Il faut apprendre à être moins rigide et à savoir s’adapter : travail de nuit ou les week-end, travail à l’autre bout du pays (ou du monde !), travail sans rapport avec nos compétences (sous-qualification). La concurrence implique quelques sacrifices, que voulez-vous…      

Dans cette logique, se pose une grande question de société : pourquoi engager des millions d’euros de dépenses à destination des personnes handicapées par exemple ? Celles-ci ne sont pas rentables, ont-elles encore leur place dans notre société (basée sur le profit et la rentabilité) ?       

Cela pose la question du « Nous » ? De ce qu’il reste aujourd’hui de cette notion réduite à peau de chagrin par les coups de boutoir de l’individualisme concurrentiel ? Est-il encore envisageable de conserver des espaces non soumis à la loi marchande, déconnectés de toute problématique de profit ?     

Cette question est à trancher rapidement car à terme, avec le développement de l’intelligence artificielle, ce seront sûrement nous, les humains, qui seront considérés comme des handicaps pour la société : limités, moins intelligents, moins performants, soumis aux émotions, et infiniment moins rentables. Les robots auront-ils encore besoin de vous ?

dimanche 11 août 2019

Sujet du Mercredi 14 Aout 2019 : "Toute création est un acte de guerre" A. Arthaud.


               "Toute création est un acte de guerre" A. Arthaud.


Voici un texte  d’une conférence d’Antonin ARTHAUD retrouvé au Mexique par son traducteur ALBERTO RUZ LHUILLIER :

« Toute création est un acte de guerre : guerre contre la faim, contre la nature, contre la maladie, contre la mort, contre la vie, contre le destin.

Le libéralisme capitaliste des temps modernes a relégué au dernier plan les valeurs de l’intelligence, et l’homme moderne,  face à ces quelques vérités élémentaires agit comme une bête ou comme l’homme affolé des temps primitifs. Pour s’en préoccuper, il attend que ces vérités deviennent des actes qu’elles se manifestent par des tremblements de terres, des épidémies, des famines, des guerres, c'est-à-dire par le grondement du canon.

Nous ne sommes pas pour que dans un monde désorganisé les intellectuels se livrent à la spéculation pure… 

Nous sommes pour que les intellectuels entrent eux aussi dans leur époque ; mais nous ne pensons pas qu’ils y puissent entrer autrement qu’en lui faisant la guerre. La guerre pour avoir la paix. »



Sujet du Merc. 21/08/2019 : Êtes-vous assez rentable ?

Êtes-vous assez rentable ? Nous vivons aujourd’hui dans un système économique et politique pétri depuis presque deux siècles par la ...